Plus d’un an après la création du comité interministériel, presque un an après le dépôt de la première version du plan de Glencore concernant la Fonderie Horne et près de 4 mois depuis le dépôt du plan révisé, Mme Lessard-Therrien estime qu’il est plus que temps que le comité fasse part à l'entreprise, à la Ville de Rouyn-Noranda et à ses citoyens de ses décisions dans le dossier.

Source : TVA Abitibi-Témiscamingue

Consulter l'article