La relance plus rapide que ce qui avait été prévu à Canadian Malartic a permis à la mine de compenser partiellement les pertes occasionnées par l’interruption temporaire de ses opérations, en raison de la pandémie de COVID-19.

Source : Le Citoyen

Consulter l'article