Le Regroupement Vigilance Mines de l'Abitibi-Témiscamingue (REVIMAT) et plusieurs autres organismes de la région demandent au gouvernement des consultations plus large et générique sur les minéraux critiques avec l'aide du Bureau d'audience publique sur l'environnement (BAPE).

Source : Énergie 99,1

Consulter l'article