La mine du Lac Bloom, près de Fermont, a produit dix millions de tonnes de minerai de fer depuis sa réouverture en février 2018.

Le vice-président responsable des relations avec les investisseurs de Champion Iron, Michael Marcotte, estime que les résultats obtenus sont très positifs pour la compagnie.

La minière a déjà entamé des démarches pour développer la phase 2 de la mine du Lac Bloom.

« Présentement, on travaille sur ce que l’on appelle la phase 1, une capacité au site de 7,4 millions de tonnes. Quoiqu’on a quand même prouvé qu'on a été capable de dépasser cette capacité-là pour la phase 1. Et puis, pour la phase 2, on envisage 15 millions de tonnes par année, indique Michael Marcotte. C'est important de dénoter que notre minerai de fer se démarque beaucoup à l’international avec une qualité quand même très importante, c’est du 66,2%. »

Rappelons qu'en 2016, la compagnie Champion, par l'intermédiaire de sa filiale Minerai de fer Québec, a repris les actifs de la mine du Lac Bloom auprès des filiales de Cliffs Ressources naturelles qui faisaient l'objet de procédures de restructuration en vertu de la Loi sur les arrangements avec les créanciers des compagnies.

Source : ICI Côte-Nord

Consulter l'article