Le vendredi 28 juin dernier, les douze apprenants de la Nation innue de Pessamit qui composait la toute première cohorte du programme « L’Essentiel des mines » dans la région de la Côte-Nord ont terminé avec succès leur formation d’une durée de douze semaines. Le programme qui s’était amorcé le 1er avril dernier leur a permis d’acquérir des compétences en matière d’employabilité ainsi que la confiance nécessaire pour poursuivre de fructueuses carrières dans le secteur minier. Il favorise en plus le développement économique et la santé des communautés.

Les douze finissants ont achevé leur formation avec succès ce qui leur a permis de recevoir une attestation de participation et une certification officielle du programme qui leur sera envoyée dans les prochaines semaines par le Conseil des ressources humaines de l’industrie minière (RHiM). Le tout a été souligné lors d’un repas agrémenté d’une cérémonie de reconnaissance qui a eu lieu à la salle communautaire de Pessamit avec les douze apprenants, leurs proches, un représentant de l’entreprise Mason Graphite, un représentant de Services aux Autochtones Canada et des personnes impliquées dans l’organisation de ce projet, dont le Comité sectoriel de main-d’œuvre de l’industrie des mines (CSMO Mines) et le Conseil des Innus de Pessamit.

FullSizeRenderLes 12 finissants accompagnés par leurs professeurs

Ces finissants auront possiblement l’occasion de travailler dans les futurs développements miniers de la région. Certains finissants ont, quant à eux, pris la décision de se perfectionner en s’inscrivant à des programmes d’études professionnelles pour acquérir des métiers spécialisés d’ici l’ouverture de la mine.


Le programme de formation pour les Autochtones « L’Essentiel des mines », élaboré par le RHiM et l’Assemblée des Premières Nations du Canada, est reconnu par l’industrie minière canadienne comme étant une base pour l’acquisition des compétences minières et de vie essentielles à l’intégration au travail dans l’industrie minière des gens des Premières Nations et des Inuits. La mise en place de cette cohorte est une action concrète permettant de répondre aux besoins de main-d’œuvre des entreprises minières qui désire embaucher localement une main-d’œuvre qualifiée et autonome et favoriser le développement économique et la santé des communautés.

Pour consulter le communiqué de presse, cliquez ici