Publiée le 06 Décembre 2013

Le conseil régional de l’environnement de l’Abitibi-Témiscamingue (CREAT) a remis à des entreprises régionales des attestations de performances du programme «ICI ON RECYCLE» de RECYC-QUÉBEC lors d’une conférence du FestiVERT de la MRC de La Vallée-de-l’Or, le 27 novembre.

06Dec13

Daniel Spalding du bureau de La Sarre du ministère des Ressources naturelles avec Édith Boccangello du CREAT lors de la remise des attestations «ICI ON RECYCLE » de RECYC-QUÉBEC. Source

«ICI ON RECYCLE» a attesté six entreprises de la région dans trois catégories différentes allant du bronze à l’or en passant par l’argent.

Dans la catégorie Bronze, qui équivaut à 79% de mise en valeur des matières résiduelles, une attestation a été remise à Royal Nickel Corporation d’Amos avec ses représentants Stanislas Ketelers, Robert Ndong et Normand Signori, ainsi qu’à l’entreprise TACT RESSOURCES de La Sarre.

L’entreprise Agnico-Eagle Division LaRonde de Rouyn-Noranda représentée par Sandra Poulier et Yanick Létourneau, ainsi qu’Uniprix Sylvie Bougie de Témiscaming ont reçu le prix Argent qui atteint jusqu’à 89% de mise en valeur.

Deux entreprises ont reçu le prix Or, qui souligne une mise en valeur des matières résiduelles à 99%. Il s’agit du Bureau de La Sarre du ministère des Ressources naturelles avec son représentant Daniel Spalding. Le dernier prix Or a été remis à Marco Veilleux, le représentant des bureaux administratifs de la MRC de la Vallée-de-l’Or.

«Ce sont des entreprises de la région qui ont travaillé fort pour atteindre le niveau trois. Le niveau trois a pour objectif de reconnaitre les établissements ayant atteint de hautes performances de mise en valeur des matières résiduelles», a déclaré Édith Boccangello, chargée de projets du CREAT.

«Il existe trois niveaux d’attestation. Le premier concerne l’engagement et le second est la mise en œuvre. Quand on arrive à ce troisième niveau, il faut mettre en valeur au moins plus de 70% de leur matière résiduelle», a-t-elle expliqué.

«Recevoir un prix comme cela donne une grande visibilité à ces entreprises-là. Elles sont homologuées par RECYC-QUÉBEC et elles deviennent les leaders dans la gestion de leurs matières résiduelles», a-t-elle avoué.

Source : L’Ècho Abitibien