Afin de garantir la sécurité de ses travailleurs sous terre et de faciliter la tâche de l’équipe de sauvetage minier, Agnico Eagle a fait l’achat d’un véritable char d’assaut qui pourra être utilisé, peu importe la situation d’urgence.


L’expansion de la mine LaRonde a comporté plusieurs défis au niveau de la sécurité des employés. Étant donné l’étendue des galeries sous terre, il était de plus en plus difficile pour Agnico Eagle de répondre aux normes en ce qui a trait au sauvetage minier. C’est dans cette optique que la minière a fait l’achat d’un camion ayant la capacité d’intervenir, peu importe la situation d’urgence déclenchée.

«Jusqu’à tout récemment, s’il y avait une urgence, notre équipe de sauvetage minier devait se rendre à pied sur les lieux des incidents. Munis de leur système respiratoire individuel, les sauveteurs épuisaient une bonne partie de leur réserve en oxygène uniquement pour se déplacer vers les lieux. Cela réduisait considérablement le temps disponible pour les interventions», a mis en contexte le directeur général du complexe LaRonde, Christian Goulet.

Visuellement, le camion donne l’impression d’être une conception hybride entre un véhicule de type Hummer et un tank de l’armée. Il est muni de six réservoirs d’oxygène. Les sauveteurs qui montent à son bord ne sont plus obligés de porter leur équipement respiratoire tant et aussi longtemps qu’ils s’y trouvent. Il s’agit ni plus ni moins d’une unité d’aération mobile. De plus, si de la fumée et des gaz pénètrent l’habitacle en raison de l’ouverture des portes, un système permet de changer complètement l’air. Ce mécanisme peut s’enclencher jusqu’à six fois.

L’avantage du camion de sauvetage est qu’il peut circuler sous n’importe quelle condition. «Le véhicule est équipé de système de caméra à infrarouge qui permet de voir à travers la fumée et même dans l’obscurité totale, a souligné M. Goulet. De plus, il peut servir d’ambulance en transportant des travailleurs blessés.»

Le véhicule est aussi équipé de plusieurs appareils de détection et d’analyse, dont des détecteurs de gaz et même d’activité sismique.

Un seul autre exemplaire

La nouvelle acquisition de la mine LaRonde est le deuxième camion de ce type en Amérique du Nord, après une mine de l’Ontario. «Le camion a été conçu par la compagnie PAUS. Il a cependant été adapté par Dräger, qui fournit déjà les appareils respiratoires de sauveteurs miniers», a précisé Christian Goulet.

Le camion est arrivé à la mine LaRonde en décembre 2018. Bien qu’il soit déjà mis à la disposition des équipes de sauvetage minier, le directeur général du complexe LaRonde souhaite ardemment que ces dernières n’aient pas à l’utiliser de sitôt.

Source : L'Éclat

Consulter l'article