MONTRÉAL, le 31 janv. 2019 /CNW Telbec/ - Dans le cadre de la campagne de financement « 100 millions d'idées », la Fondation de l'UQAM annonce un don exceptionnel d'un million de dollars, offert par M. Robert Wares, géologue professionnel et cofondateur de la minière Osisko. 

Avec cette contribution majeure, le donateur et la Fondation constitueront le « Fonds capitalisé Marie-Victorin », visant à soutenir et à promouvoir la formation au Département des sciences de la Terre et de l'atmosphère de l'UQAM.

Plus précisément le « Fonds capitalisé Marie-Victorin » permettra de :

Offrir des bourses d'excellence d'une valeur maximale de 5 000$ aux étudiantes et étudiants méritants en sciences de la Terre ;
Soutenir la tenue d'activités de formation et d'excursions sur le terrain se déroulant au Québec, au Canada ou ailleurs dans le monde ;
Assurer le développement d'un laboratoire innovant d'enseignement de la géologie économique.
Les bourses attribuées grâce à ce Fonds porteront le nom de « Bourses d'études Gauthier-Jébrak », en hommage à deux professeurs-experts retraités de l'UQAM, soit Michel Gauthier et Michel Jébrak, qui ont marqué le développement de la géologie au Québec. Ces bourses seront attribuées aux étudiants inscrits au baccalauréat, à la maîtrise ou au doctorat en sciences de la Terre.

Une fructueuse collaboration

Au moment de la signature du protocole d'entente entre la Fondation et le donateur, la rectrice de l'UQAM, Magda Fusaro, a rappelé que monsieur Wares s'était déjà engagé ces dernières années auprès du Département des sciences de la Terre et de l'atmosphère, en contribuant aux excursions géologiques et aux activités sur le terrain, offertes aux étudiantes et étudiants. « Avec son généreux don d'un million de dollars, Robert Wares confirme son appui auprès de notre institution, reconnaissant ainsi l'importance et l'excellence de nos programmes d'études en sciences de la Terre. Je le remercie sincèrement pour ce geste qui scelle une collaboration fructueuse avec l'UQAM et ce, pour de longues années ».

M. Wares a de son côté voulu souligner son engagement en citant l'importance de la relève dans les sciences de la Terre au Québec. « Le Fonds portera le nom de Marie-Victorin pour souligner la contribution de ce visionnaire qui, dès les années trente, prôna la création d'un institut de géologie francophone à Montréal. Ce fonds permanent assurera des ressources financières qui contribueront à la qualité de la formation des jeunes étudiantes et étudiants désirant faire carrière dans les sciences de la Terre, un domaine qui fournit une expertise essentielle à l'industrie minière et aux sciences environnementales au Québec. »

La rectrice de l'UQAM a aussi salué la brillante carrière et l'engagement des professeurs Michel Gauthier et Michel Jébrak qui ont tissé depuis plus de vingt ans des liens particulièrement structurants avec M. Robert Wares. Rappelons que M. Jébrak, tout comme M. Wares, sont membres du Conseil d'administration de l'Ordre des géologues du Québec, dont plus du quart des membres actifs proviennent de l'UQAM.

A propos du donateur


Vice-président à la direction, Exploration et développement des ressources et administrateur de la Corporation minière Osisko, Robert Wares est un géologue professionnel qui compte plus de 35 ans d'expérience en exploration minérale, en recherche et en développement de ressources. En 2003, il a cofondé avec deux partenaires Corporation Minière Osisko. Membre de diverses organisations sectorielles et de recherche dans l'industrie minière, administrateur de sociétés minières, il s'est vu décerner un doctorat honorifique en sciences de son alma mater, l'Université McGill, ainsi que de nombreux prix de l'industrie.

100 millions d'idées


Sous le thème « 100 millions d'idées », l'UQAM a lancé en janvier 2018 la plus importante campagne de financement de son histoire. À la veille de son
50e anniversaire, l'Université s'est donné un objectif audacieux, celui de recueillir, d'ici 2022, 100 millions de dollars afin d'appuyer et de concrétiser des projets répartis selon cinq axes. La campagne permettra de soutenir la recherche, la création et la diffusion et le tiers des montants amassés sera versé sous forme de bourses d'études pour appuyer la réussite des étudiantes et des étudiants.

Source : Cision

Consulter l'article