Le CSMO Mines est fier de s'associer à l'entreprise Tata Steel Minerals Canada (TSMC) et la Commission de développement des ressources humaines des Premières Nations du Québec (CDRHPNQ) dans le projet d'implantation du programme de formation « L'Essentiel des mines », créé par le Conseil des ressources humaines de l'industrie minière (RHiM), pour permettre l'intégration d’étudiants innus de Matimekush-Lac-John et naskapis de Kawawachikamach sur le marché du travail dans le secteur minier.

Le protocole d’entente entre les deux principaux partenaires a été signé le mercredi 31 août 2016 à Schefferville en présence notamment du ministre responsable des Affaires autochtones, Geoffrey Kelley, ainsi que de plusieurs partenaires impliqués dans ce projet pilote, dont la Société du Plan Nord et le CSMO Mines.

Le 3 octobre dernier, la première cohorte québécoise a entamé le programme de formation « L’Essentiel des mines » dans la région de Schefferville grâce à la collaboration de l’entreprise TSMC, principalement impliquée dans le développement de gisements de minerai de fer au Québec et à Terre-Neuve-et-Labrador, qui désire embaucher des finissants du programme au sein de son équipe au terme de leur formation en décembre prochain.

Le programme de formation pour les Autochtones « Mining Essentials » (« L’Essentiel des mines »), élaboré par le RHiM et l’Assemblée des Premières Nations du Canada, est reconnu par l’industrie minière canadienne comme étant une base pour l’intégration au marché du travail minier. C’est autour de lui que s’organise l’acquisition des compétences minières et de vie essentielles à l’intégration au travail dans l’industrie minière des gens des Premières Nations et des Inuits. L’entreprise TSMC ajoutera au programme des modules spéciaux concernant leur site minier ainsi que des périodes de jumelage sur le terrain dans différents corps de métiers. Les apprenants pourront ainsi faire un choix éclairé quant à leur avenir.

Originalement, la formation a été développée pour être diffusée au Canada anglophone. Par la suite, le CSMO Mines en a fait la traduction française afin de combler les besoins de l’industrie du Québec.

Ce programme a été mis sur pied afin d'aider les entreprises et les communautés à faire front commun pour atteindre leurs objectifs en matière d'emploi et d'embauche. Il permet aux Autochtones d'acquérir les compétences non techniques et la confiance nécessaires pour poursuivre de fructueuses carrières. Le programme permet également aux entreprises d'embaucher localement une main-d'œuvre qualifiée et autonome, en plus de favoriser le développement économique et la santé des communautés.

Plusieurs entreprises, entrepreneurs miniers et représentants de communautés autochtones ont démontré un intérêt pour ce programme, mais aucun projet de formation ne s’était encore concrétisé au Québec. Le CSMO mines espère poursuivre l’implantation du programme dans d’autres régions advenant le succès des premières cohortes. Pour de plus amples renseignements, communiquez avec Guy Auger, coordonnateur à la formation. 

Guy Auger
Coordonnateur à la formation
418-653-9254, poste 222
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.