Le CSMO Mines, dans l’accomplissement de sa mission, doit tenir compte des différents enjeux auxquels fait face l’industrie minière québécoise. L’intégration des nouveaux bassins de main-d’œuvre, pour assurer la disponibilité de travailleurs et travailleuses compétents, est une réalité des entreprises du secteur à laquelle le CSMO Mines doit apporter son soutien. Le CSMO Mines, avec la participation de partenaires clés, a mis en place plusieurs outils qui permettent aux entreprises minières de faciliter et de planifier l’intégration de nouveaux bassins de main-d’œuvre.

Formations sur la diversité culturelle : « Les Saisons des peuples »

Au cours de la prochaine décennie, de 30 à 40 % du personnel minier québécois prendra sa retraite. Les Autochtones et les groupes sous-représentés deviendront un bassin de main-d’œuvre incontournable pour préserver la prospérité de l’industrie. Cette nouvelle réalité bouleverse parfois des habitudes et des attitudes bien ancrées dans les valeurs des gens. C’est face à cet enjeu que s’insère la nécessité de programme de formations visant principalement à maintenir un climat de travail stimulant et respectueux, à poursuivre une intégration harmonieuse et finalement à créer les conditions propices à l'atteinte des objectifs de performance et de production attendus de l'employeur.

En partenariat avec le Service de la formation continue de l’Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue (UQAT), le CSMO Mines a conçu les formations sur la diversité culturelle : « Les Saisons des peuples ». Il s’agit de deux formations adaptées au contexte minier, l’une destinée aux travailleurs, d’une durée de cinq heures, et l’autre destinée aux superviseurs, d’une durée de sept heures. Pour plus de renseignements concernant le contenu et le déroulement de la formation, vous pouvez consulter la fiche de description détaillée suivante.

Les formations sont offertes dans différentes villes de la province, mais principalement dans les trois régions minières : l’Abitibi-Témiscamingue, la Côte-Nord et le Nord-du-Québec. Cela permet à l’ensemble des travailleurs du secteur d’être mieux outillés en matière de diversité culturelle. Toutefois, il est possible de mettre en place des sessions de formation à même les locaux d’une entreprise minière pour permettre à un groupe de travailleurs ou de superviseurs de suivre une formation avec leurs collègues de travail, sans trop de dérangement pour l’entreprise.

Pour connaître les dates et les lieux des formations prévues pour l’année 2015, veuillez consulter le concentrateur d'expertise.

Pour les intéressés, il est possible de s’inscrire de façon électronique en cliquant ici.

Pour tous les renseignements à propos des formations « Les Saisons des peuples » ainsi que sur les différentes modalités d’inscription, vous pouvez consulter les documents de référence suivants :

Pour plus de renseignements, communiquez avec :

Guy Auger
Coordonnateur à la formation
418 653-9254, poste 222
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

*Les deux formations se veulent des outils de référence pour tous ceux et celles qui devront travailler dans un milieu de travail multiculturel. Les éléments de ces formations ont été sélectionnés de manière à refléter la diversité culturelle selon sa définition au sens le plus large. Non seulement cet outil favorisera l’intégration et la rétention des Autochtones dans les entreprises, mais il pourra être également utile aux entreprises qui souhaitent embaucher des travailleurs provenant de nouveaux bassins de main-d’œuvre, tels que les travailleurs issus de l’immigration et les clientèles féminines.

Programme de formation « L’Essentiel des mines »

Le programme de formation pour les Autochtones « Mining Essentials », élaboré par le Conseil des ressources humaines de l’industrie minière (RHiM) et l’Assemblée des Premières Nations du Canada, est reconnu par l’industrie minière canadienne comme étant une base pour l’intégration au marché du travail minier. C’est autour de lui que s’organise l’acquisition des compétences minières et de vie essentielles à l’intégration au travail dans l’industrie minière des gens des Premières Nations et des Inuits.

Originalement, la formation a été développée pour être diffusée au Canada anglophone. Par la suite, le CSMO Mines en a fait la traduction française et l’adaptation à la réalité québécoise concernant différents aspects relatifs aux lois et aux règlements sur la santé et sécurité du travail minier.

Pourquoi ce programme a-t-il été mis sur pied?

Ce programme a été mis sur pied afin d'aider les entreprises et les communautés à faire front commun pour atteindre leurs objectifs en matière d'emploi et d'embauche. Il permet aux Autochtones d'acquérir les compétences non techniques et la confiance nécessaires pour poursuivre de fructueuses carrières. Le programme permet également aux entreprises d'embaucher localement une main-d'œuvre qualifiée et autonome, en plus de favoriser le développement économique et la santé des communautés.

Cette formation de base de 240 heures permettra aux candidats autochtones d’acquérir des connaissances de base essentielles pour occuper un emploi dans le secteur minier. Ils seront aussi en mesure de développer les comportements et les attitudes exigés par le secteur parce qu'ils auront la possibilité de compléter un stage rémunéré en entreprise d’une durée minimale de quatre mois. Au terme d’un stage réussi, le candidat aura la perspective d’un emploi permanent et la possibilité de poursuivre une formation scolaire ou professionnelle reconnue.

Les entreprises qui utiliseront ce programme en retireront plusieurs avantages et bénéfices, tels :

  • Une participation à la formation et à l’évaluation des candidats avant leur embauche;
  • L’assurance de candidatures présélectionnées qui rencontrent les exigences minimales de l’embauche;
  • L’accessibilité à des bassins de main-d’œuvre non traditionnels;
  • Le développement de travailleurs fiables résidant à proximité des projets miniers;
  • Un outil de développement durable et de mise en œuvre d’engagements des entreprises.

Les entreprises et les communautés autochtones désireuses d’utiliser ce programme pour la formation d’une cohorte de candidats peuvent communiquer avec le CSMO Mines, qui leur apportera un soutien logistique et administratif.

Source :
Conseil des ressources humaines de l’industrie minière